creneau-ecoconstruction-2.jpg

Portraits de membres

 Bois Tremtech, près de la ressource  

La boucle forestière. Pour créer des produits de construction écologiques en bois, elle doit être courte. Chez Bois Tremtech, la ressource est récoltée près de l’usine, puis traitée et transformée sur place. Le respect de la ressource est l’une des conditions pour que les générations futures puissent répondre elles aussi à leurs besoins.

Exploiter la forêt de façon durable est l’engagement qui anime les propriétaires de Bois Tremtech. D’ailleurs, l’optimisation de la ressource est une préoccupation qui a conduit l’entreprise de Témiscouata-sur-le-Lac, en opération depuis 2005, à diversifier ses produits. Le bois qu’on achète doit être utilisé à 100 %. Dans nos planchers, on se sert de la matière qu’on ne trouvera pas dans nos noyaux de planches à neige, explique Guillaume Michaud, copropriétaire, avec Vincent Gosselin, de l’entreprise.

Une approche gagnante? Si l’on observe les chiffres, on constate que oui. L’entreprise emploie 10 personnes en 2018, soit 3 de plus qu’en 2011. Nous avons organisé l’usine pour pouvoir déplacer nos machines en fonction du produit à transformer, que ce soit du plancher, des escaliers, des moulures ou des lambris. Cette façon de faire nous permet de gérer une production plus complexe. Il y a moins de manutention, pas de charriots qui se déplacent. C’est une usine plus modulable, flexible et adaptable, souligne M. Michaud.

Guillaume est originaire d’Auclair au Témiscouata, et Vincent est originaire de Québec et s’est installé au Témiscouata il y a plus de 10 ans. Ils valorisent tous les 2 le sentiment d’appartenance à la région. On passe du temps en usine, on veut garder les mains dedans! On charge et on décharge les camions, on est présents. On tient des rencontres d’équipe. Les décisions peuvent être prises rapidement car le circuit est court, ce que les copropriétaires apprécient. L’équipe se tient et on s’arrange pour que ça fonctionne, résume M. Michaud.

Il faut dire que la reprise s’est réalisée progressivement. Le processus a été enclenché dès 2011 et MM. Michaud et Gosselin sont devenus propriétaires en février 2016. Avec Vincent, une relation de confiance existait dès le départ. On était collègues chez Tremtech et Vincent voyait déjà les opportunités pour orienter les ventes et prendre des décisions stratégiques. Je me suis occupé du développement des affaires pour de nouveaux produits et lui de la comptabilité, relate M. Michaud.

guillaumevincent1

Guillaume Michaud et Vincent Gosselin, copropriétaires de Bois Tremtech.

Inscrivez-vous
à notre infolettre