creneau-ecoconstruction.jpg

Qui sommes-nous?

Historique

Soutenu par la démarche ACCORD (Action concertée de coopération régionale de développement), qui vise à positionner les régions du Québec comme des sièges de compétences industrielles spécifiques reconnues en développant des créneaux d’excellence (démarche ACCORD), le Créneau Écoconstruction voit le jour en 2010.

L’équipe élabore une première stratégie de développement de la construction écologique et s’applique à la mettre en œuvre de 2010 à 2015. L’inauguration de la Maison ERE 132, vitrine d’excellence en écoconstruction, en juin 2015, souligne le succès de ce projet structurant et la force de la concertation régionale bas-laurentienne en faveur de la construction écologique.

Le Créneau Écoconstruction œuvre en collaboration avec une myriade d’intervenants. Ils contribuent tous, à leur manière, à promouvoir les choix les plus écologiques en construction, une industrie traditionnellement productrice de gaz à effet de serre (GES).

Notre créneau s’inscrit dans une tendance du marché et s’active à changer les modèles et façons de penser dans l’industrie de la construction.

En 2017, le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation renouvelle l'entente de mise en œuvre du Créneau Écoconstruction pour 5 ans.

Qu’est-ce que l’écoconstruction?

L’écoconstruction est une tendance en croissance partout dans le monde. Il existe diverses certifications pour les bâtiments s’inscrivant dans cette tendance. On trouve la certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) en Amérique du Nord, mais aussi les certifications HQE (Haute qualité environnementale) ou Passivhaus.

Ces certifications sont axées sur des critères d’efficacité énergétique, d’optimisation du cycle de vie des matériaux ou encore de qualité environnementale, par exemple un impact minimal pour l’environnement et des conditions de vie saines pour l’occupant.

L'écoconstruction (ou construction durable) est la conception, la construction, la restauration, la rénovation ou la réhabilitation d'un bâtiment respectant au mieux l'écologie à chaque étape des travaux et, par la suite, lors de son utilisation. 

Le bâtiment écologique utilise de façon optimale toute ressource ou énergie servant au chauffage ou à la climatisation. La conception et la composition de l’enveloppe du bâtiment optimisent les apports solaires et prévoient une ventilation bien dimensionnée. Le bâtiment écologique maintient au minimum le rejet des divers flux comme l’eau et les déchets.

En écoconstruction, on cherche à intégrer le bâti à son milieu naturel. De la conception à la déconstruction du bâtiment, l’écoconstruction consiste à utiliser des ressources peu transformées, locales et saines.

Dans les milieux urbains ou ruraux, l’écoconstruction favorise le bien-être des occupants.

(Définition adaptée de l’article Écoconstruction de Wikipedia)

Planification stratégique 2017-2022

Pour sa nouvelle planification stratégique 2017-2022, le Créneau s’est doté d’un énoncé de mission qui définit sa raison d’être et la façon dont il entend atteindre ses buts :

Mobiliser les entreprises du Bas-Saint-Laurent afin de créer un contexte d'affaires favorisant la diversification des produits, l'innovation et le développement de marchés dans le domaine de l'écoconstruction.

La vision du Créneau Écoconstruction est étroitement liée à sa mission :

D'ici 2022, positionner les entreprises bas-laurentiennes de façon à ce qu'elles soient capables d'offrir une gamme diversifiée de produits et de services pour la construction écologique, tout en maximisant les retombées socioéconomiques régionales.

L’équipe

  • Claire Sirois, ing.f.,  - Directrice de créneau
  • Julie Gaudreault - À la lettre - Communications 

Membres du comité administratif du Créneau Écoconstruction en 2017-2018

Le Créneau Écoconstruction est géré par un comité administratif formé de manufacturiers, de professionnels de la construction et de représentants d’institutions d’enseignement et de recherche élus chaque année par l'assemblée générale des membres, ainsi que par 3 observateurs. Ponctuellement, des sous-comités sont mis en place pour piloter des dossiers ou des projets spécifiques.

Gérald Baril
Président
Groupe Lebel
Rivière-du-Loup

glebel 1956 COULEUR

Ève-Marie Rioux
Vice-présidente
Groupe immobilier Rioux
Rimouski


logo Groupe Rioux

 

Patrick Dallain
Trésorier
SEREX
Amqui
 SEREX
   

Jean-Pascal Fournier
Miralis
Saint-Anaclet


miralis

Guillaume Michaud
Tremtech
Témiscouata-sur-le-Lac

Tremtech

Pierre Bégin
Bégin & Bégin
Lots-Renversés

Bégin  Bégin

 Claude Morasse
Premier Tech
Rivière-du-Loup

Premier tech

André St-Pierre
Groupe Architecture MB
Rimouski


Groupe Architecture MB reduit

François Castilloux
Formation continue
Rimouski



logo CÉGEP Rimouski

Les observateurs

Des représentants de ministères et organismes de développement régionaux siègent d’office aux réunions du comité administratif à titre d’observateurs.

Rachel Banville
Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation
MESIi2c
Myriam Lemieux
Développement économique Canada

Robert Savoie
Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Ministere-foret-faune-et-parcs

Inscrivez-vous
à notre infolettre